Impuissance acquise

 

Ne mets pas tes doigts dans le nez

Lave-toi les mains

Enlève les coudes de la table

Tiens-toi droit

Finis ton assiette

Arrête de gigoter

Lave-toi les dents

Sois sage

Va dormir

 

Mais pourquoi ?

 

Obéis

Ne m’interromps pas

Tu verras ça quand tu seras grand

Arrête de faire l’andouille

Travaille bien à l’école

Regarde avant de traverser

Ne cours pas

Tiens-moi la main

 

Mais pourq… ?

 

Taisez-vous

En rang par deux

On lève le doigt pour parler

Arrête de poser tant de questions

Mais tu ne comprends jamais rien ?!

Quand on n’a rien d’intelligent à dire, on se tait

 

Mais pour… ?

 

Ne sois pas insolent

Regarde comme il travaille bien, lui

Tu me fatigues, avec tes questions

Prends-en de la graine

Couvre-toi, tu vas prendre froid

Avale ça, c’est bon pour toi

Ne sors pas comme ça

 

Mais po… ?

C’est comme ça

Tourne sept fois la langue dans ta bouche avant de parler

Quand on ne sait pas, on se tait

Regarde –moi ce torchon

Tu crois que t’as la science infuse ?

Pour qui tu te prends ?

Ne cours pas, tu vas tomber

Dépêche-toi, tu vas nous mettre en retard

T’es grand, montre l’exemple

 

Mais p… ?

 

Tu m’agaces, vas jouer

On t’a dit, repos

Ne parles pas aux inconnus

Ne crie pas

Dis bonjour à la dame

Plus vite

Vas doucement, tu vas te faire mal

Et voilà, je te l’avais bien dit

Arrête de pleurer

C'est pour ton bien

Tais-toi et fais ce qu'on te dit

 

Mais… ?

 

Tais-toi, on ne s’entend plus parler

C’est de la mauvaise graine

Prends exemple, elle est gentille, elle

Arrête de rigoler comme ça, c’est vulgaire

Qui a bien pu te mettre ces idées-là dans la tête

Travaille, tu joueras plus tard

Quel fainéant !

Tu as encore 5 fautes

Mais t’es bête, ou quoi ?!

Pleure, tu pisseras moins

 

M… ?

 

Ne me parles pas comme ça !

C’est pas possible d’être niaise à ce point !

Tu m’en auras causé, du souci !

Arrête de te poser tant de questions

La vie sera quand même plus facile si tu la prends comme elle vient

Tu crois que c’est comme ça que tu te trouveras quelqu’un ?

Tu ne vas quand même pas faire ça ?

C’est 100 idées à la con à la minute, avec toi !

 

?

 

Ben alors, on ne t’entend plus

T’as perdu ta langue ?

Réponds, quand je te parle !

T’as jamais d’avis, toi, hein ?!

Alors, c’est oui, ou c’est non ?

 

Plus de questions ?

...

 

J'ai voulu écrire ce texte en pensant à tous les enfants qui partent à l'école le matin et se voient dans l'obligation de porter un masque, qui couvrira leur visage 8 à 10h durant. J'ai voulu faire part de mon étonnement face à tant de personnes qui restent dans l'expectatives des nouvelles mesures et des réponses qu'on leur apporte. On regarde vers l'autre pour avoir une réponse, pour savoir que faire, pour savoir ce qu'on a droit de faire. 

N'est-il pas temps de regagner notre souveraineté, de nous poser des questions, de nous réunir pour discuter, peser le pour et le contre, argumenter, s'interroger, se documenter? Que se passera-t-il si nous continuons de rester passifs? Quelles conséquences physiques, émotionnelles, psychologiques? 

Je n'ai pas la fibre d'une révolutionnaire, ou alors une révolution douce, basée sur l'écoute, le dialogue, le partage d'informations, la bienveillance... J'aimerais que les sentiments de peur et de colère laissent la place à des questions, des propositions, des solutions qui seront bénéfiques au plus grand nombre et non aux plus puissants ou aux plus riches. 

J'aimerais voir se faire le choix d'une société créé par et pour le plus grand nombre.