Séances enfants et ados

 

 

Pourquoi travailler avec et pour les enfants me tient à coeur ?

 

Petite, je me suis rapidement résignée.

 

J'ai vécu dans une famille normale. Mes parents ont divorcé quand j'étais petite : j'ai ressenti le manque de ne pas voir mon père régulièrement, la douleur de ne pas vraiment comprendre ce qui se passait, celui de voir ma mère malheureuse souvent, et la peur de la déranger, de lui causer du souci. Une famille affectueuse et attentive, mais avec une tendance à cacher ce qui dérange sous le tapis. 

Alors je me suis faite toute petite. Je n'ai pas fait de vagues, j'ai travaillé pour qu'on ne me fasse pas de remarques, ni trop ni trop peu parce qu'on m'en demandrait plus dans ces deux cas.

Quand on me questionnait sur ce que je voulais, je ne savais pas, j'essayais de deviner ce qu'on attendait de moi avant de répondre. Je me laissais porter par les envies des autres. 

Je me suis beaucoup réfugiée dans mon imaginaire et dans les livres, qui restent deux domaines importants de ma vie.

J'ai fait des études de psychologie pour comprendre comment l'homme fonctionne, son cerveau, son mental, les personnalités... Je n'ai pas trouvé ma place : trop peur de faire plus de mal que de bien, je me sentais trop déglinguée pour me permettre de faire croire que je pouvais aider qui que ce soit.

J'ai été instit'. J'ai hésité à faire une formation à la méthode Montessori, mais il fallait aller à Paris, j'ai renoncé. J'ai vu beaucoup de niveaux différents au sein d'une même classe, des caractères, des facilités et des difficultés. J'étais tiraillée entre mon envie de voir les enfants s'épanouir et acquérir de bonnes méthodes pour apprendre durablement, et le programme à terminer, les élèves qui s'ennuient pendant que d'autres ont besoin de plus d'explications... 

J'ai eu mes enfants aussi. J'ai voulu trop ou trop bien faire, j'ai fait un burn-out. 

J'ai divorcé et changé de travail.

J'ai beaucoup travaillé sur moi, sur mes émotions, sur l'acceptation de mes différences et de ma sensibilité.

J'ai réalisé à quel point j'avais mis de côté ma joie et ma créativité, et je m'attache maintenant chaque jour à les remettre au centre de ma vie. D'ailleurs, je partagerai bientôt quelques réalisations ICI.

 

Je me base sur ma sensibilité et mon expérience pour proposer un espace dédié à l'humain en devenir, petit ou grand.